Médiation Concorde
Violaine Jaccottet Sherif

Les règles d'or du médiateur

I. l’indépendance

Le médiateur n’ayant aucun lien de subordination avec la justice et ne connaissant aucun des protagonistes avant de débuter la médiation.

II. la confidentialité

Sur ce qui se dira lors de la médiation, sur les pièces qui seront produites ou montrées, sur le déroulement de la médiation, sur le projet d’accord et sur l’accord lui-même, sauf avec l’autorisation expresse des deux médiés.

III. la neutralité

Le médiateur n’étant ni juge ni arbitre et se contentant d’aider les médiés à trouver eux-mêmes une solution qui sera la leur.

IV. la communication

De part et d’autre, la médiation se déroulant sur le ton de la courtoisie et dans le cadre d’échanges équitables entre médiés.

V. la liberté

Liberté de venir en médiation, liberté de rester dans la médiation, liberté de demander un entretien séparé avec le médiateur, liberté d’arrêter à tout moment la médiation, liberté de signer ou non l’accord final...

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion